Ame animale 
 
 
 
 
 

Une amitié avec une mouche

Allen Boone, un américain, après une rencontre avec un chien qui lui avait ouvert l'esprit sur le monde animal, s'intéressa un jour à une mouche qui volait dans sa maison.

Il avait déjà eu affaire à des fourmis qui s'étaient attaqué à son garde-manger ; il leur avait demandé de "gentleman à gentlemen" de ne plus l'ennuyer ; ce que firent les fourmis qui désormais restèrent à l'extérieur.

De la même façon, il se mit à parler d'égal à égal à la mouche. Il l'invita sur son doigt et la mouche y grimpa et l'inspecta longuement, puis elle se laissa caresser sans chercher à s'envoler alors qu'il lui parlait avec respect et la considérait comme un être intelligent.

Les jours suivants, chaque matin, à 7 heures, cette mouche l'attendait dans sa salle de bain, sur le miroir, et l'accompagnait ensuite à la façon d'un minuscule chien aérien dans l'appartement. Elle s'occupait pendant qu'il travaillait à son bureau. Puis lorsqu'il faisait une pause, il tendait le doigt vers elle et il l'invitait à venir s'y poser. Ce qu'elle ne manquait jamais de faire.

Ils étaient très vite devenus des amis inséparables.

Où qu'elle ait disparu, quand il l'appelait mentalement, elle venait aussitôt à lui.

Il remarqua cependant que leur relation restait harmonieuse tant qu'il était dans des pensées de respect par rapport à son amie. En revanche, dès que ses pensées à l'égard de ce vulgaire insecte se détérioraient, la qualité de leur relation en souffrait aussitôt.

Il lui avait interdit une seule chose : se poser sur sa peau nue, visage et bras, mais elle était libre d'aller et venir sur ses vêtements. La mouche respecta toujours cette exigence.

Il put faire avec elle un peu de communication intuitive qu'il avait apprise par lui-même grâce au chien de ses amis.

Lorsqu'un ami, stupéfait d'en entendre parler, voulut rencontrer son amie la mouche, la mouche refusa d'aller vers cet homme, malgré toutes ses invitations. Allen Boone put lui expliquer que la mouche ne percevait pas tant son aspect physique ou les sons qu'il émettait mais l'atmosphère mentale qui émanait de lui et son attitude intérieure ; et son ami avait été perçu comme un tueur de mouche.

L'amitié qui liait Allen Boone et la mouche, baptisée "Freddy", dura quelques semaines. Depuis, Allen Boone voit les mouches autrement. Et les mouches le voient autrement, puisque plus jamais Allen Boone ne fut embêté par les mouches, mouches piquantes comprises, même dans la jungle.

Source : Kinship with all life

 
 
   
 
© 2017 Ame animale